La lutte contre la violence en milieu scolaire au cœur de la 5e Edition de la JMA KABADOUGOU.

20/01/2018

Le Foyer du Lycée Moderne 1 d'Odienné a servi de cadre à la 5e Edition de la Journée de la Militante AEEMCIste du Kabadougou (JMA KABADOUGOU 2018) C'était le Samedi 13 Janvier 2018 en présence de la Secrétaire Nationale adjointe chargée de la Cellule Féminine Nantene Sira Keita et du Secrétaire Nationale adjoint chargé de la Communication et des Relations Extérieurs Djakaridja Ballo, représentant le Comité Exécutif de l’AEEMCI.

Placée sous le thème : LA CONTRIBUTION DE L'AEEMCI POUR UN CHANGEMENT QUALITATIF DES MENTALITES AFIN D'ERADIQUER LA VIOLENCE EN MILIEU SCOLAIRE, cette activité a été meublée par un panel dont les panélistes étaient M. COULIBALY Nafo, DREN d'Odienné, M. BAMBA Ibrahim, encadreur de l’AEEMCI et Mme la Directrice du Lycée Confessionnel Technique et Diaby, Mme Amanie KOMENAN.

Durant le panel, les échanges ont tourné autour de la responsabilité des parents et élèves dans les mouvements de perturbations constatés au sein des établissements notamment les récents évènements de décembre 2017. Pour M. le DREN, « la démission des parents dans l’éducation des enfants est essentiellement à la base des comportements violents des élèves sur leurs enseignants. La première éducation de l’enfant commence à la maison. Tant que les parents ne reviendront pas à la charge et suivre l’évolution de leurs enfants, ils se permettront tout. » Relativement à l’apport de l’AEEMCI, il poursuit « A l’école, l’AEEMCI doit se substituer aux parents pour atteindre son objectif dans les établissements, et aux parents d’être les premiers éducateurs à la maison afin de faciliter la tâche à l’AEEMCI sinon se sera peine perdu… »

La parole passée à l’auditoire, El Hadj SAHANDE Vakaramoko, enseignant à Tiemé, a quant à lui, sollicité des mesures disciplinaires au gouvernement pour éradiquer ces phénomènes, « L’interdiction à l’enseignant de frapper un élève contribue énormément à l’instauration de cette rébellion des élèves dans les établissements. Les élèves n'accordent plus de respect à leurs enseignants. Que l’Etat prenne ses responsabilités pour ramener l’ordre dans ce milieu. » a-t-il prononcé.

Il faut noter que cette 5e édition de la JMA KABADOUGOU a enregistré plus de 140 participants, la présence des autorités et les chefs d’établissements notamment Madame le Proviseur du Lycée Moderne 1 d’Odienné, par ailleurs marraine de cette édition et toutes les confessions religieuses invitées.

BALLO D.



Galerie d'image

Alerte 

Dépêches

16 Janv 1975 - 16 Janv 2018

L'AEEMCI à 43 ans.

29-06-2017

SEMINIARE NATIONALE

SENAFOI GAGNOA 2017 Du 22 au 29 Juillet 2017 à Gagnoa

16-05-2017

Region Abidjan-Nord

Journée Culturelle du Sous-Comité D'Attecoubé le Samedi 20 Mai au Collège Charma.

16-05-2017

Region du Lôh Djiboua

Journée Culturelle du Sous Comité de Hiré le Samedi 20 Mai 2017. Guitry le Dimanche 21 Mai 2017

Soutenir l'AEEMCI (RASA)


Recensement AEEMCI


Nous suivre sur Facebook

Les piliers de l'Islam

La Shaada

"Ach Adou Ana Ilaha Illa Allah wa Ach Adou Ana Mouhammad Rasoul Allah."La chahada est l’attestation qu’il n’y a de DIEU que ALLAH et que Mohamad est son prophète.

La Prière

Les 5 prières sont une obligation pour un musulman. Elles ont lieu à une heure précise et dans la direction de la Mecque.

La Zakkat

L’aumône ou zakat est une obligation pour chaque musulman qui le peut Elle représente environ 2.5% des revenus que l’on doit payer une fois par an.

Le jeûne de Ramadan

Le Jeûne est une obligation pour tout musulman en mesure de le faire. Le fidèle s'abstient de manger, de boire, d’avoir de mauvaises pensées et d'avoir des rapports sexuels du lever du jour au coucher du soleil.

Le Hajj

Chaque Musulman qui en a les moyens financiers et physiques doit effectuer lePèlerinage à la Mecque lieu saint de l’islam au moins une fois dans sa vie.

Document sans titre