Mamadou KONE


Amir
Mamadou KONE

Son Eminence le cheik Aima Boikary Fofana, Président du Conseil supérieur des Imams ; Eminences, Messieurs les imams et guides religieux :

  • Imam, Sékou SYLLA, Imam Central de l’AEEMCI
  • Monsieur le Vice Président de l’Assemblée Nationale, représentant Monsieur SORO Kigbafory Guillaume, Président de l’Assemblée Nationale de Cote d’ivoire
  • Monsieur le Ministre Sidiki KONATE, Chers Ainé
  • Mesdames et Messieurs les représentant des ministres de la communication, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, de le Culture et de la Francophonie, de l’Education Nationale, de la Santé et de la Lutte contre le SIDA
  • Mesdames et Messieurs le Directeurs de Généraux, Directeurs centraux et Chefs de Service
  • Mesdames et Messieurs les Journalistes
  • Chers frères et sœurs anciens et membres actuels de l’AEEMCI, et des structures sœurs de la Sous Région
  • Honorables invités
  • Mesdames et Messieurs, en vos rangs, grade et qualité.


C’est un honneur pour moi de prendre la parole au nom des membres de l’ensemble de la famille AEEMCI, pour souhaiter la cordiale bienvenue en Côte d’Ivoire, à nos illustres hôtes venus des pays frères que sont le Togo, le Benin, le Sénégal, la Guinée et le Mali et de leur dire toute la joie qu’est la nôtre de les accueillir en cette circonstance heureuse.
Je voudrais, chers frères et sœurs, vous remercier tous et toutes d’avoir répondu présents à cette invitation familiale. Je vous remercie vivement d’autant plus que je sais quels arbitrages et quels sacrifices ont été les vôtres, au regard de vos occupations et agendas respectifs. Une fois de plus, je vous en suis gré, merci de cette fraternité.

La cérémonie de ce jour est certes une occasion de retrouvailles qui prennent forcement une allure festive. Mais au- delà de cet aspect festif, je voudrais vous inviter à faire de cette heureuse initiative, une occasion de réflexion, oui, l’occasion individuellement et collectivement de réaliser combien le travail islamique à travers les mouvements associatifs comme l’AEEMCI est une composante primordiale de notre vie de croyant, un moyen de protéger notre foi et de contribuer ainsi au destin de la communauté du prophète Mohamed.

II est bon de constater, eu égard à la distance parcourue et aux prouesses réalisées, que l’AEEMCI est une illustration saisissante de la lucidité des fondateurs de cet édifice institutionnel qui a prouvé son efficacité et même son efficience.
L’occasion est donc opportune de témoigner notre reconnaissance à tous ces ainés, des plus humbles aux plus illustres, à tous ces militants anonymes aux présidents et Amirs des comités exécutifs qui ont tracé les sillons de cette réussite.
Toute notre gratitude va également à tous nos encadreurs, nos maitres qui ont parcouru lycées et collèges, coran et hadiths à la main, prêchant l’islam dans un environnement parfois hostile.
Notre parrain, le cheik Aima Boikary Fofana artisan majeur de cette daawa qui a considérablement et positivement transformé la configuration de la communauté musulmane en Côte d’Ivoire. Recevez cher maître, nos hommages déférents et sincères.

A tous ces acteurs, honneur à vous, pour avoir consacré une grande partie de votre vie à élever le niveau de productivité et de compétitivité de l’islam dans notre pays et dans la sous – région ouest africaine.
Honneur à vous pour votre contribution active à ce travail d’ensemble de construction de la foi qui garantit un équilibre de vie indispensable au bien-être collectif.
La communauté musulmane continuera d’attendre de vous, le don de votre expérience afin de consolider ses pas dans la quête continue de l’agrément divin.

Honorables invités, chers frères et sœurs, nonobstant ce parcours élogieux, ce 40ème anniversaire ne doit pas nous inciter à baigner dans une autosatisfaction qui nous plongerait dans l’immobilisme. IL devra nous exhorter à la poursuite des efforts car les défis auxquels nous devons faire face se complexifient au fil des années.

L’AEEMCI se veut un creuset où toutes les tendances conformes aux enseignements du coran et de la sounate du Prophète Mohamed (SWA ) sont acceptées et où elles peuvent s’exprimer dans une parfaite harmonie.
Comment conserver cette identité dans un environnement de plus en plus investi par d’autres groupes idéologiques se réclamant de l’islam ?

Aussi, la problématique de l’autonomisation financière de notre organisation se dresse – t – elle devant nous comme un obstacle à surmonter pour passer de l’autre côté de l’histoire, celui de la foi, de la dignité et du succès inscrits dans la durabilité.
Quel mécanisme de recherche de financement et d’investissement faut – il adopter pour procurer des ressources durables à l’AEEMCI ?
Apres 40 ans, quelle nouvelle vision du travail islamique en milieu scolaire et universitaire l’AEEMCI devra – elle - donner ?
Tels sont entre autres, les grands défis à relever.

Mesdames Mesdemoiselles et Messieurs, Chers frères et sœurs, vous l’aurez compris, les conclusions des présentes assises sont d’une importance majeure pour l’avenir de la jeunesse que nous sommes et donc pour l’avenir de notre communauté.
Pour clore mes propos, qu’il me soit permis de lancer un appel solennel aux AEEMCISTES de toutes les générations, à toute la communauté musulmane d’ici et d’ailleurs et à toute la communauté nationale pour la mobilisation de toutes les énergies pour nous permettre de relever les défis de plus en plus complexes de notre société.
Bon anniversaire à toutes et à tous.

Je vous remercie pour votre aimable attention.

Recensement AEEMCI


Soutenir l'AEEMCI (RASA)



Alerte 

Dépêches

19e Congrès Ordinaire

du 29 Déc. 2018 au 01 Janv. 2017 au Lycée Technique d'Abidjan- Cocody

16 Janv 1975 - 16 Janv 2018

L'AEEMCI à 43 ans.

29-06-2017

SEMINIARE NATIONALE

SENAFOI GAGNOA 2017 Du 22 au 29 Juillet 2017 à Gagnoa

16-05-2017

Region Abidjan-Nord

Journée Culturelle du Sous-Comité D'Attecoubé le Samedi 20 Mai au Collège Charma.


Nous suivre sur Facebook

Les piliers de l'Islam

La Shaada

"Ach Adou Ana Ilaha Illa Allah wa Ach Adou Ana Mouhammad Rasoul Allah."La chahada est l’attestation qu’il n’y a de DIEU que ALLAH et que Mohamad est son prophète.

La Prière

Les 5 prières sont une obligation pour un musulman. Elles ont lieu à une heure précise et dans la direction de la Mecque.

La Zakkat

L’aumône ou zakat est une obligation pour chaque musulman qui le peut Elle représente environ 2.5% des revenus que l’on doit payer une fois par an.

Le jeûne de Ramadan

Le Jeûne est une obligation pour tout musulman en mesure de le faire. Le fidèle s'abstient de manger, de boire, d’avoir de mauvaises pensées et d'avoir des rapports sexuels du lever du jour au coucher du soleil.

Le Hajj

Chaque Musulman qui en a les moyens financiers et physiques doit effectuer lePèlerinage à la Mecque lieu saint de l’islam au moins une fois dans sa vie.